BIBLIOTHEQUE

Bienvenue dans la Bibliothèque

Le contenu de cette page est destiné à vous offrir les informations et références clés en lien les activités et la vocation de Prévention Romandie. Vous découvrirez ces infos au fur et à mesure de nos expériences et de l’actualité. Vos feedbacks et propositions de contenus sont les bienvenus pour enrichir cette bibliothèque.

Actualités

PME Magazine du 03.04.2024 : Le stress coûte 17,6 milliards de francs à l’économie suisse

Lire : https://www.pme.ch/strategie/2024/04/03/le-stress-coute-176-milliards-de-francs-a-leconomie-suisse-696012

Définitions

Bases légales – Obligations de l’employeur en matière de prévention des conflits

(Sources : www.seco.admin.ch)

  • En vertu du droit suisse (art. 328 du Code des obligations et 6 de la Loi fédérale sur le travail), les employeurs doivent prendre toutes les mesures nécessaires afin de protéger la santé, la personnalité et l’intégrité personnelle des employés dans le cadre des rapports de travail. Ils doivent ainsi « prévenir tout risque de harcèlement sexuel, de mobbing ou d’autre forme de discrimination dans l’entreprise, notamment en désignant une personne interne ou externe à laquelle les personnes concernées peuvent s’adresser en cas de conflit pour des conseils.
  • En complément aux dispositions légales susmentionnées et aux directives du SECO, suite à un arrêt du 9 mai 2012, le Tribunal fédéral oblige tout employeur à mettre en place un système de gestion et de prévention des conflits incluant la désignation obligatoire d’une personne de confiance.

PCE

  • La personne de confiance en entreprise (PCE) écoute et guide de façon confidentielle et professionnelle le collaborateur en difficulté. Même si elle est mandatée par une entreprise, elle agit de façon neutre et bienveillante

GSE

  • La gestion de la santé en entreprise (GSE) comprend l’organisation en interne de structures et processus visant à créer les conditions qui encourageront la santé des collaboratrices et collaborateurs à long terme et contribueront donc au succès de l’entreprise.

RSE

  • La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) également appelée responsabilité sociale des entreprises est définie par la commission européenne comme l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties.

QVT

  • Selon la définition de l’OMS, la Qualité de Vie au Travail (QVT) est : « La perception qu’a un individu de sa place dans l’existence, dans le contexte de la culture et du système de valeurs dans lesquels il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes. Les facteurs clés déterminants de la QVT sont : contenu du travail, santé au travail, compétences, parcours professionnels, égalité professionnelle, management, engagement, relations au travail, climat social.

RPS

  • Les risques psychosociaux (RPS) désignent des risques pour la santé comme le stress, le burn-out et les atteintes à l’intégrité personnelle. Ils sont dus à une conception et une organisation du travail insuffisantes ainsi qu’à un mauvais environnement social sur le lieu de travail.
  • Risques psychosociaux engendrés par des sollicitations excessives: stress, burnout, monotonie
  • Risques psychosociaux engendrés par une atteinte à l’intégrité personnelle (p. ex.: mobbing, harcèlement sexuel)

Mobbing

  • Le mobbing est une forme d’atteinte à l’intégrité de la personne. La loi sur le travail impose aux employeurs de prévoir des mesures pour la protection de l’intégrité personnelle des travailleurs.

Harcèlement sexuel

  • Le harcèlement sexuel est une forme d’atteinte à l’intégrité de la personne. La loi sur le travail impose aux employeurs de prévoir des mesures pour la protection de l’intégrité personnelle des travailleurs.

Burn-out

  • Le burn-out est un lent processus d’épuisement dû au stress chronique au travail. En français, les termes sont « épuisement professionnel » ou « usure professionnelle ». C’est un épuisement physique et émotionnel dû au poste de travail occupé.

Burn-in

  • Le burn-in est l’étape précédant le burn-out accompagné d’une notion de présentéisme. Ces deux troubles trouvent leur origine dans la vie professionnelle de la personne. En règle générale, le sujet passe la majeure partie de son temps au bureau et réalise des heures supplémentaires interminables en dépit de la fatigue.

Bore-out

  • Également connu sous le nom de « syndrome de l’épuisement professionnel par l’ennui », le bore-out se manifeste chez les travailleurs par une perte d’intérêt et de motivation pour leur fonction causée par une faible charge de travail.

Coûts

  • Le stress professionnel coûte près de CHF 6,5 milliards par année à l’économie suisse. Le potentiel économique qui pourrait résulter de la diminution du stress professionnel est ainsi inférieur à celui de 2020 (CHF 7,6 milliards), cette différence n’est cependant pas significative. Pour une entreprise, ces coûts pèsent notamment au travers des primes d’assurances (coûts directs dûs aux absences de courte et longues durées) et des conséquences de ces absences sur l’organisation et les personnes présentes (coûts indirects).

Indicateurs

  • Les indicateurs de la santé au travail (ou bien-être au travail) couvrent plusieurs aspects : emploi, formation, mobilité ; diversité ; absentéisme ; sécurité au travail ; données de la médecine du travail ; dialogue social. Charge à chaque direction de choisir, en fonction de ses enjeux, ses propres indicateurs.

Contactez-nous !

contact@prevention-romandie.ch

Prévention-Romandie © 2024